lundi 20 mars 2017

Red chino

Salut Salut! Je vous présente aujourd'hui sans m'étendre sur ma culpabilité bloguesque (vous connaissez, cette honte quand on se rend compte qu'on n'a rien publié depuis si longtemps!!), ma seconde version du pantalon chino de Alina Design co. Vous l'aviez déjà vu . Je le porte toujours avec beaucoup de plaisir: la preuve lors du memadeoctobre porté avec ma chemise ottobre que j'espère vous montrer un jour (on peut rêver)!

 

J'aime tellement ma première version somme toute fort classique que j'ai récidivé cet hiver me disant qu'une version rouge (corail) serait bienvenue pour notre séjour aux Canaries. Je ne regrette pas! J'avais commandé plusieurs coupons de gabardine extensible chez Bennytex après avoir cousu le pantalon noir. Je devrais d'ailleurs probablement coudre encore un chino, blanc cette fois ci!

Comme le tissu est légèrement extensible ce pantalon m'est un peu trop large. Il faudrait bien enlever 1,5cm à la taille.
Ceci dit, quel bonheur de ne pas avoir à recopier le patron! Tout est tellement plus rapide! En revanche, j'ai pris un peu trop mes aises et fait des erreurs idiotes. Par exemple, ce patron, très ingénieux prévoit de coudre une bande de tissu sur la doublure des poches passepoilées afin d'éviter qu'on voie celle ci par la fente de la poche. Il est donc nécessaire que la dite bande soit posée à l'intérieur de la poche. Devinez ce qu'a fait Bibi? La bande est à l'extérieur. Je m'en suis rendu compte trop tard pour rectifier. Ça m'énerve mais je peux vivre avec.









Pour finir: quelques photos de l'intérieur moins joli que pour le premier pantalon mais tout de même... J'aime beaucoup la finition en coutures anglaises de toutes les poches, c'est tellement plus net!




Promis, je reviens vite avec encore une dernière tenue photographiée au soleil!
Bonne semaine!

lundi 6 mars 2017

me made holidays



Les vacances sont bel et bien terminées et presque oubliées. Et pourtant... Que c'était bien cette année de couper l'hiver par un petit séjour au soleil. Les dauphins, le soleil, les cactus. Nous avons passé une belle semaine en compagnie de mon grand père chéri à Ténérife. Et j'en ai profité pour porter (et faire porter) beaucoup de tenues maison. Je me suis dit que ce serait sympa de faire un petit récapitulatif en images (bienvenue dans ma soirée diapos!). 

Jour 1:
Pour mon fils, un t-shirt ottobre dans un jersey à poisson adoré (il en a deux et j'en ai fait un pour sa sœur et chacun de leurs cousins! Pas de jaloux!) avec un bermuda cyriel (patron La maison victor mai/ juin 2016 découvert chez Anne).  J'ai cousu un sweat pour son père dans le même jersey réversible dégotté à Saint Michel, mais je n'ai pas de photo! Par contre, grosse déception: les surpiqûres réalisées à la recouvreuse se décousent toutes! Je suis désespérée. D'autant plus que mon fils adore ce short!!


La petite miss porte une vieille robe jersey à manches raglan d'un patron ottobre qui lui est clairement trop petite maintenant mais qu'elle adore. Elle est à un âge où cela passe encore. Même si on voit sa culotte quand elle lève les bras. Avec un leggins ça passe, sans, moins.

Vous pouvez voir sur la photo son "sac à dos", il s'agit du cartable que je lui avais cousu pour sa rentrée en maternelle. Il a vieilli mais reste fidèle au poste!


Jour 2:
Sortie à Los Gigantes en robes légères. Pour la miss une robe issue du dernier (le seul que je connaisse d'ailleurs) Poppy magazine. Le modèle est vraiment très sympa. Par contre, je trouve les explications franchement minimalistes et le déconseille aux débutants! Le tissu est plus pétant que sur les photos.






En avant goût, une photo de ma robe: la forget me not de Slow sunday Paris qui m'aura donné du fil à retordre mais que j'aime beaucoup! J'espère vous la présenter plus longuement prochainement!


Jour 3:
Pour aller voir les dauphins au large de Los Gigantes, je porte mon chemisier Suzon (République du Chiffon) que j'adore (je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas encore cousu de version à manches longues) et mon nouveau chino adoré dont je vous parle bientôt, c'est promis!



 A la demande de ma fille, nous étions assorties ce jour là!


Jour 5: (le 4 on est allés voir le volcan, pas de photo me made!)
Je porte ma combi pantalon Josie de La maison Victor (mai/juin 2015). Je l'adore!


 

Jour 6:
Visite au zoo: encore suzon mais avec mon chino noir cette fois!



Jour 7:
Nous partons pour le nord. Je porte ma jupe rosari (que je préférerais plus droite finalement) avec un t-shirt maison à manches kimono patron gratuit maria denmark


Sur la plage de sable noir, Ava fait voler sa petite jupe cercle à imprimé girafe.


Voilà un récapitulatif complet.
J'espère que ceux qui en ont eu, ont passé de belles vacances, reposantes et joyeuses et que les autres sont en forme aussi. Je vous souhaite une belle semaine et reviens bientôt histoire de réveiller un petit peu ce blog moribond!


lundi 5 décembre 2016

au chaud pour l'hiver!



Cette année, par ici, la fin du mois de novembre aura été douce. L'occasion de faire de belles balades sur la plage désertée et de profiter de la vie. Le temps aussi, de prendre quelques photos de mon nouveau manteau. Le manteau étant noir, il est difficile de rendre bien les nuances en photo mais j'espère qu'on s'approche au mieux, grâce à elles, de sa vraie couleur.

 


Il s'agit du très beau patron Bamboo de Waffle Pattern dont je voudrais, sans exagérer coudre tous les patrons de manteaux (Anne a essayé de me dissuader d'acheter le patron de Yuzu me disant que je n'avais sûrement pas besoin de 12 manteaux. Echec total!). Je l'ai cousu en taille 36 et il tombe très bien, même si je trouve les manches un peu trop larges pour moi. J'ai réussi à faire rentrer toutes les pièces dans 2m d'un très beau lainage acheté au marché St Michel (10 € le mètre, il parait que c'était du Hermès) alors que les instructions préconisent 2m80! Je soupçonne la vendeuse d'avoir rajouté quelques centimètres... Il s'agit, je pense, d'une sorte de laine bouillie d'une grande douceur et avec un beau tombé.

 

Pour la doublure, j'ai utilisé de la javanaise (je crois) en polyester de chez Bennytex (je crois). 

 

Les explications fournies sont limpides même si parfois, j'aime bien avoir des explications en plus des schémas. J'ai eu quelques instants d'hésitations ne sachant pas de combien de cm exactement (mon côté NASA) il fallait replier pour la fente ou pour la patte de boutonnage cachée.

Celui qui devine la blague de mon homme à propos de la doublure qu'on devine, comprendra ma souffrance quotidienne. Je sais, j'ai choisi! ;)


En revanche, mon côté "artiste" (avec moult guillemets car en fait d'art il s'agit bien plus de cache misère!!) a trouvé à s'exprimer quand je me suis rendu compte que j'avais inversé les côtés de ma doublure au niveau de la fente du manteau. J'ai contacté via instagram (encore un argument, t'as vu, Elodie!) la créatrice qui m'a répondu super vite et gentiment. Mais le problème c'est que je suis trop flemmarde. Je n'ai pas tout bien compris aussi. Elle me proposait de "patcher" un bout de tissu au côté trop court afin de rattraper ma bêtise. Ça m'a semblé trop compliqué pour quelque chose que personne ne verrait jamais. Du coup, j'ai plié complètement à l'arrache mon tissu et j'ai fixé à la main. L'avenir nous dira si c'était une bonne idée. Pour l'instant, ça tient. Je n'ai pas de photos, j'ai trop honte!


Pour ce qui est du col, je n'ai rencontré aucune difficulté à le coudre. Le tissu était très agréable à coudre (mais a recouvert mon atelier d'une poussière noire!).
La doublure est fixée à la main (je n'en reviens toujours pas!). Les poches passepoilées (ou paysannes, je ne sais pas!) m'ont laissée plus perplexe. Là aussi, le schéma n'était pas assez explicite pour mon cerveau faiblard. Ce qui me chagrine un peu c'est qu'elles sont fixées par une surpiqûre. Mais c'est un détail. 

Je le porte tous les jours, j'en suis très fière. Il n'est pas parfait mais il me rappelle le chemin parcouru et... il me tient bien chaud!

Je remercie chaleureusement Yuki de Waffle Pattern pour son si beau patron et pour son aide si gentille et sa disponibilité!! Thank you so much for your wonderfull pattern and your nice help!!!













Et la photo tendance, devant un blockhaus à Anglet.


Sur ces photos se sont cachés un jean ginger, une jupe rosari et un hemlock tee non blogués. J'ai beaucoup de retard...
Et vous un manteau en perspective pour l'hiver?

jeudi 3 novembre 2016

Des éclairs au Monte Igueldo



Les vacances sont terminées, on est passé à l'heure d'hiver, et le brouillard de ce matin nous a bien rappelé que l'été indien était bien fini!
Pourtant, qu'est-ce qu'elles ont été belles et douces et ensoleillées ces vacances. On est restés chez nous. J'ai pas mal bossé, un peu cousu également et surtout on en a profité pour faire des balades dans la région. Les enfants ont découvert avec une joie tellement fraiche et communicative la montagne (les pottocks, les vautours, le soleil...). Nous les avons également conduits, le premier novembre, une journée à San Sebastian au Monte Igueldo, un parc d'attraction hors du temps (avec des attractions, un peu trop chères, qui ont cent ans et n'ont pas l'air d'avoir été révisées depuis!).

source: donostia.eus
 Quand tu vois les manèges, tu flippes un peu...

source: youtube 










































































































 J'avais fantasmé avec l'idée de pouvoir faire une session photo idéale pour vous montrer ma chemise Melilot de chez Deer and Doe. Le lieu était parfait. Le temps également.

C'était sans compter sur les deux boulets qui refusent de laisser maman tranquille deux secondes!! Mais comment font les blogueuses maman pour avoir des photos top dans des beaux lieux?? Je pense qu'elles ont une bonne qui s'occupe des petits et les empêche de venir coller leur pauvre mère. C'est la seule explication.

Du coup, je vous montre le peu de photos obtenues.


 


Pour aller vite (car j'ai quatre t-shirt d'enfants à coudre ce soir, moi madame!), ce que je retiens c'est que c'est un patron très chouette, pour lequel il faut toutefois veiller à choisir un tissu fluide afin de ne pas être gêné par les emmanchures basses.
J'ai cousu la version à manches longues et à patte de boutonnage cachée (une première pour moi) en taille 36 élargie en 38 à la taille.

Pour cette chemise, j'ai utilisé un tissu acheté sous la pluie au marché St Michel avec mes copines du café couture bordelais au tout début des vacances. Il s'agit d'un beau crêpe de polyester (je pense) à motifs de petites flèches (des éclairs selon mon fils!). Il est beau mais il m'a bien fait suer. Comment dire... il cumulait tous les inconvénients qu'un tissu peut avoir: il était mou, se déformait tout le temps, ne marquait pas au fer.

Une horreur.

De plus, mon cerveau devait être trop occupé à pester (et je suis polie) (vraiment) contre ce ****** de tissu car j'ai cumulé les bêtises. Je me suis trompée de sens à la coupe: du coup la patte de boutonnage est inversée. J'ai cousu mon pied de col (en suivant ma méthode favorite) en oubliant d'insérer mon col et je m'en suis rendu compte, bien entendu, APRES avoir dégarni mes marges!!!

 

Bref, tout cela pour dire qu'en raison du tissu fuyant (le salaud), ma patte de boutonnage est tordue, mon ourlet n'est pas droit (DU TOUT) (genre y'a deux centimètres de décalage entre les deux devants) (la honte), ma poche est de travers. Et en raison de mon cerveau défaillant mon col n'est pas symétrique et ma patte de boutonnage se trouve du mauvais côté.
Mais ce qui est cool, c'est que portée, finalement, on oublie l'accumulation de défauts pour ne voir qu'une jolie chemise dans un tissu cool. Depuis que je l'ai cousue, j'ai reçu tout plein de compliments et je me sens bien dedans. Comme quoi... parfois, le mieux est l'ennemi du bien. J'ai bien fait de ne pas lâcher l'affaire.






Aucun souci pour coudre les fentes de manches. Les explications sont très bonnes. Mon tissu tout fuyant m'a un peu fait suer. Encore.


J'ai entoilé les deux parties du poignet. Heureusement. J'ai fait pareil pour le col et le pied de col.

Pour avoir cousu pas mal de chemises déjà, le seul reproche que je ferais à ce patron c'est l'absence d'empiècement au dos. J'aime mieux les chemises avec un pli (ou des fronces) au dos. Je trouve ça plus chic. Va savoir pourquoi.


 J'ai choisi de coudre des boutons bleus qui rappellent les petits carrés du tissu!

 


Sur ce, je file me rhabiller, non sans vous demander vos petits trucs pour coudre des tissus fluides, mous et fuyants! J'ai testé le fabulon une fois et ça avait totalement déformé les fibres et m'avait rendue folle. Peut-être m'y suis-je mal prise... J'ai quelques coupons (oui quelques, je suis folle) de soie et j'aurais bien besoin de conseils avisés!!